La Route de Manu Larcenet : une adaptation poignante et vibrante

Écrit par sur 5 avril 2024

L’apocalypse a eu lieu. Le monde n’est plus que cendres et cadavres. Un père et son fils errent sur une route sans fin, poussant un caddie rempli d’objets hétéroclites, à la recherche d’un hypothétique refuge. C’est dans ce décor de désolation que Manu Larcenet nous plonge avec sa magistrale adaptation de La Route, roman culte de Cormac McCarthy.

Le trait de Larcenet est immédiatement reconnaissable. Son noir et blanc charbonneux donne vie à un monde dévasté, où la beauté n’existe plus que dans les souvenirs du passé. Les personnages, aux visages burinés par la douleur et la peur, sont d’une humanité bouleversante.

Larcenet ne se contente pas de reproduire le roman de McCarthy. Il s’approprie l’histoire et la retranscrit avec sa propre sensibilité. Il y a dans son adaptation une dimension profondément humaine qui n’est pas sans rappeler ses propres œuvres, comme Le Combat ordinaire ou Blast.

La Route est une bande dessinée d’une puissance rare. Elle nous confronte à la violence et à la cruauté d’un monde en ruine, mais aussi à la force de l’amour paternel et à la beauté fragile de l’espoir. C’est une lecture incontournable, qui vous hantera longtemps après avoir refermé le dernier album.

Manu Larcenet est né en 1969. En 1994 il intègre ‘Fluide glacial‘ et, en 2000, il s’installe chez « Poisson Pilote » (Dargaud) avec Trondheim et « Les cosmonautes du futur » (2000-2004), puis avec son frère Patrice Larcenet et « Les Entremondes » (2000-2001), puis tout seul avec « Le Temps de chien » (2002), « Nic Oumouk » (2005-2007) et le magnifique « Combat ordinaire » (2003-2008), pour lequel il obtient en 2004 le prix du meilleur album du festival d’Angoulême.

Extrait du site Dargaud.com


biboo radio

feel the music

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

NON STOP MUSIC

19:00 24:00