Oppenheimer fait exploser les Golden Globes!

Écrit par sur 9 janvier 2024

Les Golden Globes ont été secoués dimanche soir par le raz-de-marée Oppenheimer, qui a remporté les honneurs de la soirée, reléguant Barbie au second plan. Ils ont également célébré le succès du film français Anatomie d’une Chute, repartant avec deux trophées bien mérités.

Le biopic signé Christopher Nolan sur le père de la bombe atomique a décroché la palme avec cinq prix, balayant toutes les catégories majeures : meilleur film dramatique, meilleur réalisateur, meilleur acteur pour la brillante performance de Cillian Murphy en Robert Oppenheimer, et meilleur second rôle pour Robert Downey Jr, campant un politicien rival du scientifique.

Robert Downey Jr a plaisanté sur la chance du film : « Une histoire colossale sur le dilemme éthique des armes nucléaires. Est-ce que ça peut marcher ? Eh bien, non… sauf si Universal met tous ses jetons sur Christopher Nolan pour diriger Cillian Murphy! »

Christopher Nolan, quant à lui, est resté modeste dans son triomphe : « En tant que réalisateurs, nous rassemblons des personnes et tentons de les amener à donner le meilleur d’eux-mêmes », a-t-il expliqué en rendant hommage à ses acteurs.

Barbie boude, Pauvres Créatures triomphe

Barbie, pourtant favorite, a été snobée par le jury, laissant la place à Pauvres Créatures, déjà auréolé du Lion d’Or à la Mostra de Venise, pour le titre de meilleure comédie.

Emma Stone, dans son rôle de Frankenstein au féminin, a remporté le prix de la meilleure actrice pour ce film fantaisiste, reléguant Margot Robbie et son incarnation de la célèbre poupée au second plan.

Bien que nominée neuf fois, la satire féministe de Greta Gerwig, où Barbie découvre la misogynie du monde réel, a dû se contenter de deux récompenses secondaires : le nouveau Golden Globe du meilleur succès commercial et celui de la meilleure chanson.

Dua Lipa signe Dance The Night sur la bande son de Barbie

Anatomie d’une Chute renverse les attentes

Le film français Anatomie d’une Chute a ravi le prix du meilleur scénario à Barbie et a également doublé la mise en remportant le titre de meilleur film en langue étrangère. Un véritable succès qui confirme l’attrait universel de la dernière Palme d’Or cannoise.

Sa réalisatrice, Justine Triet, émue, a partagé sa surprise de voir son film, explorant le procès d’une écrivaine accusée du meurtre de son mari et la chute de leur relation, être si bien accueilli.

L’écrire avec son compagnon, Arthur Harari, a été une expérience. « Nous savions qu’on s’amusait beaucoup, mais nous pensions que ce film resterait confidentiel », a-t-elle avoué, soulignant comment le film « aborde la vérité et son impossibilité à être circonscrite. »

Réformes et éclat

Le battage médiatique autour de Barbenheimer, qui a attiré les foules cet été, a redonné ses lettres de noblesse aux Golden Globes, récemment rachetés et réformés par des investisseurs privés.

Longtemps considérée comme un tremplin pour les Oscars, la cérémonie avait été entachée par des scandales de corruption et de racisme. Pour sortir de cette impasse, l’association de la presse étrangère d’Hollywood (HFPA), créatrice des récompenses, a été dissoute.

La nouvelle organisation a diversifié son jury en invitant des critiques du monde entier, attirant des personnalités de renom comme Leonardo DiCaprio, Martin Scorsese et Oprah Winfrey, loin du boycott de l’an dernier.

Lily Gladstone, meilleure actrice

Lily Gladstone a remporté le prix de la meilleure actrice dans un film dramatique pour son rôle d’amérindienne confrontée à l’avidité capitaliste et à une série de meurtres dans la fresque historique de Scorsese Killers of the Flower Moon. « C’est une victoire historique, elle n’appartient pas qu’à moi », a souligné la comédienne.

Côté télévision, Succession, chronique des luttes de pouvoir d’une famille à la tête d’un empire médiatique, a brillé avec le prix de la meilleure série dramatique et des récompenses pour ses acteurs Kieran Culkin, Sarah Snook et Matthew Macfadyen.

The Bear, plongeant dans l’arrière-cuisine d’un restaurant de Chicago, a dominé les catégories comédies. Enfin, la production américano-coréenne Acharnés a remporté le prix de la meilleure mini-série.


biboo radio

feel the music

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

bel après-midi

13:00 17:00